La signification des pictogrammes utilisés sur les fiches


Portions hors sentier balisé

Le sentier emprunte des zones où le sentier, très ancien, n'est plus guère visible ou d'autres zones où aucun sentier n'a jamais été tracé mais où le passage est possible. Cette icône, seule, indique un sentier réservé en général à des initiés ayant le sens de l'orientation. Exception sur la Plaine des Sables où il est difficile de s'égarer.

Emprunte le sentier officiel

Ce devrait être le cas pour l'ensemble des randonnées proposées mais il est rare d'effectuer un trajet uniquement sur des sentiers balisés. Cette icône est souvent accompagnée d'une autre..

Quelques portions de pistes

Techniquement, la piste se situe entre la route et le sentier. On peut en général y circuler avec un véhicule à 4 roues. L'icône ne tient pas compte de l'état de la piste mais de sa largeur.

Emprunte des portions de route béton ou bitume

Portions sur routes bétonnées ou recouvertes de macadam. Elles sont le plus courtes possibles mais parfois inévitables.

Balisage et indications de qualité

Du départ jusqu' à la fin du circuit, on rencontre une bonne signalisation sur le circuit en cours ainsi que sur les trajets perpendiculaires.

Possibilité de changer de direction

Possibilité en cours de randonnée d'emprunter un autre circuit rencontré à une bifurcation et ainsi changer de "balade". Il faut pour cela connaitre la région ou être en possession de la carte.

Raccourcis possibles

Avec la connaissance du terrain et un peu de sens de l'orientation, on dégote ça et là des raccourcis permettant de gagner en temps ou en effort. D'autres raccourcis sont simplement des circuits connus, déjà repérés ou fréquentés ou bien visibles sur la carte.

Sentier sans issue - aller-retour obligatoire

Le sentier a disparu au bout d'un certain moment ou tout simplement il se termine à un ancien îlet, falaise, cascade infranchissable ou rempart abrupt. Le retour empruntera obligatoirement le circuit de l'aller. Rares sont les sentiers fermés qui ne peuvent pas se pratiquer : prendre ses responsabilités.

Sentier parfois fermé : voir liste en page d'accueil

Le sentier est officiellement fermé depuis longtemps, depuis peu ou a la fâcheuse tendance à l'être assez souvent. Consulter la liste des sentiers fermés en page d'accueil.

Sortie offrant de beaux panoramas

Possibilité d'admirer de très beaux panoramas sur les cirques, le Dimitile, la Roche Ecrite ou tout simplement sur l'océan. Quelques panoramas sur cette page.

Le sentier longe une rivière

Le trajet suit une partie de rivière avec ou non la possibilité de la traverser (voir les autres pictogrammes pour savoir s'il y a des gués). La rivière n'est pas obligatoirement pérenne, surtout en saison sèche.

Cascade(s) sur le trajet

Possibilité de rencontrer une ou plusieurs cascades sur le trajet emprunté ou très proche (audible au passage). Différentes hauteurs de chute (voir page sur les cascades à la Réunion)

Traversée de rivière à gué

Obligation de traverser la rivière sans contournement possible. En général on passe sans se mouiller les pieds grâce aux roches, excepté en saison des pluies. Un pictogramme indique s'il est obligatoire de se mouiller les pieds.

Possibilité de baignade

Si on dispose de temps, certaines randonnées proposent des étangs ou bassins dans lesquels il est parfois agréable de se rafraîchir..

Passage obligatoire dans l'eau, sans gué

Passage humide ou carrément mouillé imposant, soit de se déchausser, soit de mouiller pieds et chaussures. Heureusement assez rare excepté les randonnées spécialement organisées pour les remontées de rivières.

Portions boueuses

Cette icône est fréquente car certains sentiers restent toujours boueux, surtout s'ils sont plats et situés dans des régions arrosées. Le sentier est encaissé, sans grandes pentes, sous une végétation touffue aussi l'évaporation s'effectue mal.

Quelques passages glissants

Quelques pentes où la terre mouillée peut s'avérer assez glissante. Même chose lorsque le sentier est recouvert de fine terre, petits cailloux ou terre provenant d'éboulis.

Hautes marches fréquentes

Le trajet comporte des marches dont certaines peuvent dépasser 45 cm et nécessitent autant d'effort à la montée qu'à la descente. Difficile pour genoux fragiles. C'est très rarement le cas des marches fabriquées en bois.

A-pics ou sensation de vertige possible

Au dire même des personnes souffrant de vertige, il y a très peu d'endroits à la Réunion qui les inquiètent. Ce pictogramme indique donc la possibilité de sentier vertigineux, d'arête à emprunter, de passerelle haute, étroite ou branlante, d'échelles, de points de vue proche d'un précipice, etc. mais toujours sans grand danger à condition d'être méfiant sur quelques mètres.

Dangers possibles par endroits - prudence avec des enfants

L'itinéraire comporte des portions, plus ou moins longues, présentant un danger pour les personnes peu entrainées, sujettes au vertige ou manquant d'équilibre. Bien consulter la page des mentions légales avant de s'y engager.

Sentiers présentant un grand danger

Concerne souvent des sentiers oubliés, avec éboulis ou fermetures, les rendant très aléatoires. Concerne également des parcours extrêmement sportifs où les risques de chutes dans le vide sont multipliés. Surtout jamais d'enfants et ne pas effectuer sans motivation, entraînement et bonne condition physique. Prendre ses responsabilités.

Échelles, cordes ou mains courantes

Quelques portions un peu abruptes comportent des cordes de maintien ou de protection, des cordes à nœuds qui restent fixées toute l'année ou des échelles, généralement en aluminium, qui ont remplacé les traditionnelles échelles en bois.

Franchissement par passerelle

Les passages étroits de ravines encaissées ou parois abruptes comportent des passerelles plus ou moins longues pouvant occasionner des sensations de vertige pour les personnes qui y sont sujettes.

Le GPS est recommandé

Le circuit emprunté n'est pas sur la carte ou comporte plusieurs intersections appelant questionnement. Le GPS qui reste assez fidèle peut rassurer ou guider sur l'itinéraire à suivre. Non indispensable avec une carte à la main mais recommandé quand même.

GPS capricieux sur ce terrain

Sur ce circuit, la trace GPS ne correspond en rien au circuit effectué, principalement à cause des remparts abrupts, canyons qui "envoient" la trace d'une falaise à l'autre, rendant inexploitable le fichier édité. Les altitudes et distances proposées sont souvent ridicules d'exagération.

Zone de galets ou cailloux

C'est en général le fond des rivières qui est envahi de galets de toutes tailles, plus ou moins stables sous le pied. Ce sont également les sentiers autour du volcan ou du Grand Bénare qui traversent des zones très minéralisées. La progression est plus lente sur de telles zones.

Traversée de savane sèche

Quelques savanes de l'Ouest donnent à penser que l'on traverse des contrées désertiques ou en voie de le devenir. Le soleil est toujours présent, l'herbe jaunie et surtout les épineux constituent l'essentiel de la végétation.

Portions sableuses ou cendres

En dehors des plages, on peut trouver du sable également dans les fonds de rivières, entre les galets. Sont également pris en compte comme portions sableuses de nombreux circuits autour du Volcan.

Traversée de laves diverses

La randonnée s'effectue sur différentes sortes de laves, toujours très dures en cas de chute et parfois dangereuses sur les gratons ou le moindre contact peut écorcher la peau.

Gorges ou rivière encaissée

Assez rare à la Réunion, le canyon n'a pas eu assez de temps pour être creusé profondément.. En revanche, on rencontre de belles vallées encaissées, souvent infranchissables au fond desquelles coule parfois une rivière.

Sentier en bord de mer

Près de 200 km de circuits empruntent le bord de mer, sur des sentiers, des pistes ou de minuscules sentiers de pêcheurs. C'est l'assurance de beaux paysages marins le jour de ces randonnées.

Passage dans la canne à sucre

Le trajet traverse ou longe des champs de canne à sucre, en général sur des pistes ou larges chemins d'exploitation.

Traversée de champs, maraîchages ou vergers

Le circuit passe au plus près de cultures diverses. Il va de soi qu'on ne prélève pas le tangor, la banane ou la fraise même si une petite faim se fait sentir.

Traversée de forêt de bois de couleurs

La forêt de bois de couleurs se rencontre partout ou presque à la Réunion. Ce pictogramme indique l'assurance de rencontrer au moins une belle essence durant le trajet (bois maigres, bois de remparts, bois endémiques, etc.)

Traversée de portions de forêt primaire humide

Rares car de plus en plus envahies par les pestes végétales, les forêts primaires méritent vraiment une balade . Si certaines sont impraticables, celle de Bélouve fait partie des plus belles forêts.

Le coupe-coupe peut s'avérer utile

La végétation reprend si rapidement ses droits que les traces du sentier deviennent difficiles à suivre sans se griffer. L'icône n'indique pas que le coupe-coupe est obligatoire mais seulement recommandé sur certains tronçons. Rappel : ce n'est pas un crime de couper une vigne marronne, un galabert griffu, une longose gênante. En revanche, toucher à une seule branche de bois endémiques peut être puni par la loi.

Passage en ville

Une partie de l'itinéraire emprunte quelques rues d'une ville ou d'un grand village. .Inconvénients : trottoirs, circulation, pollution mais sur de courtes distances. Ne sont pas pris en compte la traversée d'îlets ou villages de moins de 50 cases ou maisons.

Possibilité de températures fraîches ou négatives

Au-dessus de 2000 mètres, en fonction de la saison, les températures peuvent être fraîches et il faut prévoir de se vêtir en conséquence même si le soleil réchauffe ensuite. En hiver, il n'est pas rare d'avoir des températures négatives à ces altitudes.

Traversée de zones d'élevage

Région d'élevage, il n'est pas rare à la Réunion, de traverser des prairies ou des zones réservées au bétail. Veiller à ne pas provoquer les animaux, surtout en présence du taureau ou des veaux.

Possibilité de gîte ou hébergement

Quelques gîtes sont construits en pleine nature (Dimitile, Mafate, Bélouve, etc.) et le sentier passe au plus près pour un hébergement facile. D'autres gîtes sont facilement repérables dans les villes de départ ou d'arrivée. Penser à réserver assez longtemps à l'avance en période de congés sur l'ile.

Bus à l'arrivée ou au départ

Très pratique pour effectuer un trajet long sans avoir à faire l'aller-retour à pied. Laisser le véhicule au départ et effectuer le retour en bus par exemple.

Possibilité de ravitaillement en route

Le sentier ou la piste effleure une ville ou un village possédant une superette ou une boulangerie sans être obligé de se détourner du sentier trop longtemps.

Source, point d'eau

En dehors des boutiques il est possible de trouver des sources reconnues et indiquées sur la carte ou plus simplement des points d'eau sur les aires de repos.

Possibilité de bivouac

Difficile de trouver un emplacement qui convienne et surtout de camper en toute légalité. Outre les campings officiels rencontrés sur le trajet, ce logo indique qu'on peut trouver ça et là des points d'eau et des emplacements rapprochés, assez plats, pour planter une petite tente.