De la Plate Forme à la 1ère cascade de la Ravine de la Roche Pendue

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Danger
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h15
Distance 4.3 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 972 - 610 m
Dénivelé positif 400 m
Dernière mise à jour 12/08/2017

La jonction à Trois Bras sera pour plus tard !

Le sentier de la Ravine de la Roche Pendue a subi un léger nettoyage qui permet désormais d'effectuer la jonction entre la Plate Forme et Trois Bras. Ce sentier a été reconnu le 30 mai 2017 et fait l'objet d'une fiche spéciale. Pour voir la cascade, comme ici sur cette page, il faut suivre la ravine au plus près pour une rando aventure. On peut également suivre une partie du sentier en rive gauche mais il faut prendre à gauche le long de la rivière lorsqu'on approche de la cascade après avoir franchi le dernier gué.

Il y a quelques années, le sentier de la Roche Pendue apparaissait encore sur les cartes de Cilaos. Il permettait de rejoindre la Plate Forme à Trois Bras en suivant la Ravine de la Roche Pendue puis le Bras de Benjoin. Il y a bien longtemps que le trait en pointillés a disparu de la carte et c'est en pointillés qu'on retrouve le sentier dans les herbes ou les rives de la ravine. La végétation a repris ses droits et quelques cyclones sont passés par là en couchant à jamais quelques grands filaos qui pourrissent lentement en barrant le chemin. Mais ce sont surtout les éboulis qui ont fait le plus de dégâts en emportant les traces des sentiers marron qui permettaient de poursuivre après la cascade trouvée en fin de ce circuit. C'est donc désormais un aller-retour pour les amateurs de terres sauvages, de rivières encaissées ou de petites chutes d'eau qui est présenté ci-dessous. Il n'y a aucun danger si ce circuit est respecté. Le sentier qui rejoignait Trois Bras, en aval, commençait à une centaine de mètres en amont de la cascade en rive droite. Avec la carte de 1990 en main et un GPS, on en devine quelques bribes mais hélas, plus bas, la végétation a largement repris le dessus. Et quelle végétation ! Des galaberts partout (Lantana camara, corbeilles d'or) qui griffent trop facilement et dégagent une odeur désagréable aussi repoussante que ses épines. Si on rajoute les fréquents éboulements, le sol friable, l'absence de trace sur la carte, c'est effectivement à la cascade qu'il faut arrêter cette balade sauvage.

La randonnée commence sur la route bétonnée qui mène au début du Sentier de Cap Noir quand on vient de la Plate Forme. On peut se garer à la fin de la route puis faire demi-tour jusqu'à une case au toit vert pâle aperçue au passage sur la gauche. Prendre le sentier en face de cette case (voir détails ci-dessous) et rejoindre le bord du rempart près d'un manguier solitaire. C'est plutôt de l'herbe qu'un sentier qu'on découvre tout d'abord mais très vite le sentier se devine et ne peut se perdre. Il descend en lacets pour passer à une cinquantaine de mètres d'une vieille case abandonnée puis pénètre sous le couvert des filaos. La végétation s'épaissit par moments et le coupe-coupe s'avère très utile. Quelques bananiers témoignent de la présence de l'homme au siècle précédent. Une fois la rive de la Ravine de la Roche Pendue atteinte, il faut se laisser guider à l'instinct , soit sur des bribes de sentiers qu'on devine encore ou tout simplement dans les amas rocheux qui bordent la rive. La rivière a un débit très faible et on peut effectuer tout le trajet sans se mouiller trop les pieds. Un passage délicat identique à celui de la photo 4 se franchit sur le sentier en rive gauche où un câble blanc est encore en place et se révèle fort utile. Plus bas, la végétation est plus rare et le cheminement est plus facile. On arrive ainsi après une bonne heure de marche près d'une gorge étroite où l'eau se précipite en deux hautes chutes successives. Les parois sont lisses et il est impossible de poursuivre. On remarque au centre du premier bassin deux troncs épointés qui font facilement penser à un film d'horreur où l'on aime bien empaler les imprudents. Attention donc pour se pencher et les photographier (Photo 18). Le circuit en bon état finit ici et on utilise le même itinéraire pour remonter à la Plate Forme.

Profil

Plan de l'itinéraire

Cliquer sur (coin supérieur droit) pour la carte logo IGN.

Itinéraire

Se rendre en direction de Cilaos et tourner à gauche à la Plate Forme, en direction du départ du Sentier de Cap-Noir (pancartes) - Garer le véhicule au départ officiel du sentier, à la fin de la partie bétonnée de la route - Marcher en direction de la Plate Forme jusqu'au départ du sentier (Voir détails ci-dessous) - Après les champs, descendre en direction d'une vielle case par un sentier étroit en lacets - Laisser la sente qui se dirige vers la case en tôle et pénétrer dans la végétation sous les filaos pour rejoindre le fond du petit torrent de la Roche Pendue - Suivre cette ravine, soit par le sentier très effacé, soit par les berges ou parfois sur les cailloux mouillés - Poursuivre jusqu'à la cascade dangereuse de la Photo 10 et faire demi-tour par le même itinéraire.

Le départ du sentier

Le sentier débute 100 mètres avant la fin de la route bétonnée et le départ du sentier du Cap Noir en venant de la Plate Forme. On est juste en face du tunnel de Gueule Rouge sur la N5, près d'une case en contrebas au toit vert très pâle. Le sentier est à peine visible en bordure d'un petit champ (trait rouge). Il comporte des détritus extirpés des défrichages du champ voisin. On distingue des cailloux qui le bordent mais surtout un manguier solitaire de 8 à 9 mètres de haut juste en bordure de la falaise. Les coordonnées GPS sont celles du point rouge, départ du sentier au moment de la plongée dans le rempart. Du point rouge, on distingue, au-dessus, les habitations de Mare sèche. Il y a moins de 50 mètres entre la route bétonnée et le manguier solitaire au départ du sentier.


Commentaires sur cette randonnée (3)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Fanch, 12/08/2017 19:56
Randonnée faite le 21/05/2017 en 2h30

Plus de troncs épointés en aval de la cascade... Il ne faudrait pas grand chose pour la descendre par temps sec...

Martial, 24/05/2017 11:46
Randonnée faite le 23/05/2017

Une sortie qui fait rêver lorsqu'on voit le sentier lontan sur une ancienne carte ign qui rejoignait les trois bras au départ de la plate forme. Il est possible maintenant sans danger de rejoindre facilement les trois bras, sur ce sentier qui d’après les habitants rencontrés auraient été il y à quelques temps nettoyés en vue d'une "peut être" réouverture. La difficulté de la sortie peut passer à moyen y compris pour l'indice de confiance. Pas de difficulté pour suivre le sentier qui est toujours visible. Une très belle sortie dans un endroit méconnu du cirque de Cilaos, en tout cas, un émerveillement de chaque instant pour nous.

Fanch, 21/05/2017 17:26
Randonnée faite le 21/05/2017 en 2h30

Parcouru ce jour. Le manguier marquant le début du sentier a été raccourci, il ne doit plus dépasser que les 3-4m désormais. Le sentier reste bien marqué pour qui a un peu l'oeil des sentes lontan.

Randonnée ajoutée le : 01/03/2013