La nouvelle plage du Tremblet et la remontée de la coulée de 2007

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h18
Distance 7.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 152 - 0 m
Dénivelé positif 200 m
Dernière mise à jour 04/04/2017

Avec un écart vers le Quai Plat

Par arrêté préfectoral, il est interdit de marcher sur les coulées de 2007. Même si beaucoup le font, cette fiche n'est pas une incitation à s'y précipiter. Cette randonnée comporte des dangers si on s'écarte du circuit proposé. Il faut donc prendre ses responsabilités.

Cette courte boucle permet de s'approcher de la nouvelle plage du Tremblet créée par l'érosion imposée par les vagues sur les jeunes laves surgies en 2007. Cette petite portion de sable et d'olivine est donc une des plages les plus jeunes du globe alors que d'autres ont parfois mis des millions d'années pour en arriver là où nous les connaissons aujourd'hui. La balade est d'ailleurs pratiquée par des centaines de personnes chaque semaine. Tout le monde peut s'y rendre au prix d'un effort moyen au retour. La boucle propose une remontée vers la RN2 en longeant le rempart fragilisé à la même date par les coulées brûlantes. Cette montée de 150 mètres ne s'adresse pas à tout le monde. La pente est faible mais les gratons très acérés et instables d'où la nécessité de longer au plus près le pied de la falaise pour un cheminement plus aisé et plus sûr. Il est nécessaire, si on s'en éloigne, de bien regarder où poser les pieds car on peut marcher sur un tunnel de lave fragile et chuter lourdement. Des bouches larges et profondes donneront peut-être de nouveaux tunnels de visite comme on en fréquente sur les coulées plus au nord. Aucun problème sur les deux portions de route obligatoires pour effectuer une vraie boucle. Etant très courte, elle a été rallongée de près de 3 km en revenant faire un petit tour sur le sentier littoral en direction de Saint-Philippe. Cet aller-retour n'est pas obligatoire ou, inversement, peut même se rallonger pour profiter de beaux points de vue sur les falaises et la mer démontée du Sud Sauvage.

La randonnée débute à quelques pas du tunnel de Citron Galet au Tremblet. Un petit parking sous un manguier moussu permet le stationnement de 2 ou 3 véhicules. Il est hélas trop souvent fréquenté par des chiens abandonnés guettant les objets sortant du coffre d'un air triste. Quand on sait qu'on vient ici, le sandwich doit être préparé avec 10 cm de plus qu'à l'habitude. Rejoindre le Vieux Port par la petite route est un pur plaisir car elle est à l'ombre des grands bois de couleurs, les oiseaux partent dans tous les sens et la pente est faible (Photo 1). Les fougères ont envahi les fossés et même les grands troncs où elles s'accrochent jusqu'à 7 ou 8 m de hauteur (Photo 2). Après quelques lacets, le bruit de la mer devient de plus en plus fort. Une pancarte de l'ONF indique le sentier littoral de Saint-Philippe qui débute ici et part vers la droite. Quand on ne le connait pas, en effectuer un ou deux kilomètres aura l'avantage de mettre en jambe pour la remontée dans les laves et permettra de beaux points de vue sur les quais plats ou pointes rocheuses qu'on domine d'une vingtaine de mètres (Photo 7). Le sentier est en bon état, qu'il soit recouvert de cailloux (Photo 3), d'herbe (Photo 6) ou de feuilles de pandanus (Photo 5). On coupe quelques petites ravines ou on traverse des bois de goyaviers avant d'arriver au Quai Plat. Après avoir fait demi-tour et rejoint la fin de la petite route, prendre le sentier qui descend vers le Vieux Port en passant devant un kiosque vieillissant (Photo 8). Le sentier est étroit et (Photo 10) descend assez rapidement au plus près de la mer. Il devient difficile à discerner car il passe sur les coulées basaltiques jusqu'à la plage. Cette courte bande de sable change constamment de forme à cause des vagues et parfois des cascades coulant de la falaise (Photo 14). Sa couleur verte est due aux cristaux d'olivine qui étaient emprisonnés dans la lave, détruite depuis par les vagues. Se rapprocher des coulées et chercher ces cristaux dans les cailloux intacts. La montée peut débuter. Deux choses à retenir : Marcher au plus près de la falaise (Photo 17) ou sinon regarder où se posent les pieds (Photo 19). Eviter alors des gratons instables, les dessus de petits tunnels ou les bords d'effondrements. On remarque un peu partout des trous plus ou moins profonds qui sont souvent des tunnels de lave (Photo 21). La montée est rapide malgré le terrain inhabituel et on se retrouve à la route en une grosse demi-heure. Emprunter la route vers la gauche en surveillant la circulation assez dense dans cette région touristique. Repérer les cases créoles et les jardins exotiques en longeant la route pour traverser le hameau puis terminer en marchant à plat jusqu'au véhicule (Photo 27).

Balises


Sur sentier St-Philippe seulement

Profil

Plan de l'itinéraire

Cliquer sur (coin supérieur droit) pour la carte logo IGN.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Philippe en venant de Saint-Pierre - Poursuivre en direction du Tremblet et franchir la Ravine de Takamaka - Continuer jusqu'au début de la route du Vieux Port et se garer en face - Marcher sur la route en direction du Vieux Port - A la pancarte de l'ONF emprunter le sentier vers Saint-Philippe (facultatif) et revenir à ce point - Descendre vers la nouvelle plage du Tremblet et remonter vers la RN2 en longeant le rempart, la Ravine Criais et les coulées de 2007 - Une fois à la route, prendre à gauche et traverser le village du Tremblet pour rejoindre le véhicule.


Commentaire sur cette randonnée (1)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 04/04/2017 16:15
Randonnée faite le 04/04/2017 en 4h00

Agréable boucle qui permet d'approcher divers paysages:la piste verte et ombragée vers le vieux port; le sentier littoral avec fougères, pandanus et goyaviers au dessus d'une côte déchiquetée et la traversée de la coulée récente de 2007 (j'ai préféré remonter par le bord "rive gauche " de la coulée au lieu du bord "rive droite" prévu sur ce site pour profiter encore un peu plus des paysages lunaires de ces laves en traversant carrément la coulée de 2007. Pas de difficulté particulière quand on aime et qu'on a l'habitude des différents types de laves-bien sûr être prudent avant de poser le pied.....J'ai bien aimé.

Randonnée ajoutée le : 28/03/2017