Une boucle vertigineuse à Saint-Pierre par le sentier Canal de la Rivière d'Abord

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Faible
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillés, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h
Distance 6.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 155 - 24 m
Dénivelé positif 150 m
Dernière mise à jour 22/05/2017

Quand on voit les pitons et mousquetons, on choisit les échelles

Cette randonnée un peu spéciale comporte un court passage qui mérite plus d'attention et une passerelle destinée à l'usage unique du passage d'un tuyau. Elle s'effectue donc sous l'entière responsabilité de celui qui s'y aventure. Lire les explications, regarder les photos et le film de Martial Bertrix avant de prendre la décision d'effectuer cette sortie à quelques mètres de Saint-Pierre.

Après quelques semaines de publication des films de défrichage et plusieurs invitations de Martial, quel plaisir de parcourir cette boucle très spéciale qui s'apparente encore à de la randonnée et qui longe souvent de magnifiques spots d'escalade ! Si on prend les cordes pour utiliser les rochers, ce n'est pas de la randonnée. Si on utilise les échelles, la fiche peut être publiée pour les amateurs du genre. Inutile de faire de longs discours sur le vertige de la sortie ; les images et film en racontent suffisamment. Chacun réfléchira donc à deux fois avant de se lancer tête baissée dans cette vertigineuse escapade à deux pas de la grande ville de Saint-Pierre. Les habitants des lieux, si proches, laissent d'ailleurs tellement de détritus sur le sol que les dangers sont aussi nombreux sous le pied que sur le bord abrupt du sentier. Jamais on n'a rencontré autant de fourmis et c'est presque un plaisir que de se donner des gifles pour les chasser. Un coup de chapeau en passant aux alpinistes qui viennent s'entraîner sur ces murs verticaux surchauffés par le soleil du Sud.

La randonnée débute ici au parking du supermarché proche du grand rond-point près de la balance. Longer le parking en descendant vers la Rivière d'Abord par le Rue du Père Lafosse. Trouver, dans les première herbes la trace discrète qui amène en une vingtaine de mètres aux premiers barreaux d'une échelle verticale de 78 barreaux. A 40 cm le barreau, c'est donc une trentaine de mètres qu'il faut franchir en se collant à l'édifice pourvu en son milieu d'un gros tuyau rendu frais par l'eau qu'il transporte. Dans le prolongement on rencontre la passerelle qu'on emploiera pour le retour. C'est un avantage pour ceux qui ont des craintes. En voyant ce nouvel édifice, on sait immédiatement si on peut ou non passer dans 5 heures et il est alors temps de regagner le véhicule sans être fatigué. Un sentier dangereux qu'on délaisse part sur la gauche pour gagner le fond de la rivière. Prendre à droite en bas de l'échelle et suivre la falaise en s'arrêtant de temps en temps pour dénicher où les varappeurs s'amusent à planter des pitons. On marche près d'un tuyau qui a mal vieilli (Photo 3) ou d'un sentier Canal dans un état identique. Les chocas et cactées longent le rebord et imposent de ralentir pour éviter les piqûres. Un seul écueil de moins de 2m mérite toute l'attention en raison de l'étroitesse du passage pour le tuyau (Photo 5). Après quelques mètres de sentier Canal, un tunnel d'une dizaine de mètres (Photo 6) et la broussaille devient si touffue qu'une seule issue sur la droite est possible. Elle consiste à remonter la pente en s'aidant des arbustes et la murette grillagée pour rejoindre la Rue du Père Lafosse. Longue séance de repos en longeant cette rue agréable en descente qui se prolonge par la Rue Auguste Babet. Ne pas manquer, sur la gauche, une ruelle qui permet de marcher à l'ombre sur un sol pavé. Si on la manque, on utilise alors les escaliers, un peu plus bas, qui dominent la grande grotte dédiée à la Vierge. On se retrouve au radier proche du port de Saint-Pierre et la ravine n'est qu'à 50 mètres sur la gauche. Trouver le sentier discret qui longe dans la verdure le fond de la Rivière d'Abord qui devient de plus en plus rocheux au fur et à mesure de la montée. On marche dans les herbes ou sur de gros rochers sans se poser de questions car la trace est toujours visible. Quelques balises jaunes laissées par les alpinistes rassurent en cas ce doute. On passe tout d'abord sous le haut pont de la RN2. Les rochers deviennent de plus en plus gros, les marches de plus en plus hautes et quelques cascades à sec imposent de chercher le meilleur passage. Par la droite pour la première, par la gauche pour la suivante. Celle sous la passerelle s'effectue par le lit de la rivière car des barreaux ont été scellés dans la roche (Photo 14). Un coup d'œil vers le haut confirme que la passerelle ne comporte pas de plancher et qu'il faudra marcher sur les cornières de soutènement. Il est encore assez tôt pour renoncer !! La suite fait d'un seul coup gagner deux étoiles à la sortie par les paysages sauvages qu'elle traverse. Cascades, bassins poissonneux, sources, grottes, roches verticales et même une "statue de l'Île de Pâques" (Photo 13) font oublier la chaleur, la poussière ou les fourmis. La fin de la montée devient moins attrayante et on rejoint le radier du Chemin de Bassin Plat où on s'amuse à voir le regard interrogateur des automobilistes se rendant au travail et voyant ces marcheurs sortir de cette savane à première vue inextricable. Longue séance de repos en suivant l'allée des Aubépines jusqu'à l'Allée des Muguets qu'on emprunte sur la droite. La ruelle est courte jusqu'au prochain embranchement. Prendre à gauche l'allée Pluie d'Or puis longer un champ de pitayas (Photo 17). La suite du parcours est loin d'être évidente (voir film). Le but consiste à rejoindre la lisière en longeant le champ de cactus. Pas de trace évidente mais des restes de palettes et matériaux agricoles encombrent un peu le passage. Rechercher des yeux parmi les chocas le haut de l'échelle verticale que permet de rejoindre la passerelle repérée à plusieurs reprises. La partie qui arrive méritera une longue série d'adjectifs en fonction de la population qui s'y aventure (ludique pour nous, hard pour les jambes flageolantes, inquiétante pour les hésitants, dangereuse pour les distraits, etc.). En marchant de fer plat en fer plat, en enjambant la tuyauterie ou les fers verticaux de maintien, on arrive enfin à l'échelle de 30 mètres. L'aventure prend fin après la longue remontée (Photo 21) de l'échelle prise en début de boucle.

Balises

Quelques balises dans le lit de la rivière

Profil

Plan de l'itinéraire

Cliquer sur (coin supérieur droit) pour la carte logo IGN.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Pierre et prendre la direction du Tampon à partir du Rond-point des casernes - Rouler quelques centaines de mètres et se garer au parking du grand supermarché rencontré en face de la balance à Cane à sucre - Partir par la rue du Père Lafosse puis tourner 30 mètres après l'entrée des fournisseurs - Rejoindre le rempart et descendre l'échelle pour atteindre le Sentier Canal - Tourner à droite au pied de l'échelle et longer le sentier Canal jusqu'à la fin praticable - Tourner à droite et grimper la dizaine de mètres jusqu'à la route - Prendre à gauche la Rue du Père Lafosse puis la ruelle qui mène à l'escalier qui rejoint le radier de la Rivière d'Abord - Remonter la totalité de la rivière jusqu'au radier de Bassin Plat - Tourner à droite puis sur l'allée des Aubépines qu'on longe jusqu'à l'Allée des Muguets - Suivre l'allée (Photo 16) jusqu'à l'Allée Pluie d'Or - Longer un champ de cactus et trouver sur le gauche la trace discrète qui amène à la deuxième échelle - Descendre cette pente forte, retrouver la passerelle et franchir la rivière à l'intérieur de la structure - Retrouver l'échelle de début de boucle et rejoindre le parking du supermarché.

Le film de Martial

Un film regroupant deux séances pour faire ressortir toutes les difficultés de ce circuit hors normes. L'une durant le premier défrichage. L'autre pour préparer cette fiche.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 22/05/2017 07:22
Randonnée faite

Le commentaire d'Agathe m'a donné envie d'aller voir ce qu'il se passe dans la rivière d'abord sous le magasin Auchan. Cela m'a donné un mini parcours "Aventure". Parcours qui me prendra moins d'une heure, et très ludique. J'ai suivi le parcours proposé sur le site au départ, j'ai descendu la grande échelle, et j'ai rejoint le lit de la rivière, en repérant la sente se trouvant au pied de l'échelle en rive droite et en s'aidant des ferrailles ancrées dans les rochers pour descendre (voir ma photo 1). Une fois dans le lit de la rivière, il faut aller vers l'amont; on arrive très vite à une zone d'éboulis (ma photo 2), surement du aux dernières pluies, mais qui se franchit facilement. En remontant la rivière, nous allons rencontrer plusieurs cassés qui se franchissent tous facilement, (le plus important est le cassé de la photo 2, plus impressionnant qu'il n'y parait, il se franchit à droite en montant). Nous arrivons assez vite sous les installations d'un "parcours aventure" qui doit se faire dans la plus grande discrétion car peu de monde en ont entendu parler (ma photo 3). L'escalier de la photo 4 va nous permettre après avoir visité les installations de rejoindre le parking; actuellement, un cirque y est installé, arrivé en haut de l'escalier, et pour ne pas rentrer directement dans la cage aux lions qu'on entend grogner, longer par une sente visible et rejoindre le parking (photo 5). La question qui peut se poser, c'est, pourra t'on encore pratiquer le lit de la rivière d'abord si ce site est un jour ouvert au public qui devra bien sur s'acquitter d'un droit pour accéder aux installations.

Martial, 20/04/2017 21:44
Randonnée faite

Merci Agathe Sicot pour ce commentaire et surtout pour avoir osé cette sortie particulière, qui nous avait demandé de nombreuses reconnaissances. Je me demandais si quelqu'un aurait l'envie de l'entreprendre, bravo.

Agathe Sicot, 20/04/2017 21:13
Randonnée faite le 20/04/2017 en 4h00

Randonnée effectuée le 20 avril 2017. 1ere partie près du tuyau accessible. 2eme partie dans le lit de la rivière plus compliqué dû à la végétation mais reste faisable. Il est possible de raccourcir et de ne pas effectuer la boucle : passer en dessous de la passerelle, 500m plus loin il y a un escalier en bois tout neuf qui remonte sur la gauche jusqu'au parking du départ. On gagne 1h sur la durée dans notre cas. Cet escalier semble faire partie d'une installation de via ferrata/accro branche non ouvert au public. Cette rando pourrait faire partie d'un stage d'aguerissement!!Trace GPS indispensable. Super rando ! Merci randopitons

Ph.2TOC, 01/10/2016 17:19

Randonnée effectué le 30 Septembre, parcours non encombré quelques herbes ont poussé. Difficile de trouver l’échelle à la fin le proprio du terrain a posé quelques branchages pour bloquer. Merci à rando piton .

Randonnée ajoutée le : 14/12/2015